:
Retour vers le blogue
Faits divers

Métier : Plieuse de parachutes

Temp de lecture estimé: 10 minutes

 

Je m’appelle Tanya. J’ai décidé de plier des parachutes.

J’ai décidé de plier des parachutes tout simplement parce que la première fois où j’ai mis les pieds sur le terrain de Voltige, je me suis sentie respirer de nouveau. Je m’y suis sentie à la maison, comme nulle part ailleurs.

 

Comme lorsqu’on plonge sous l’eau trop longtemps et profondément et qu’on sent nos poumons se contracter dans notre cage thoracique, puis qu’on revient, enfin, à la surface. On ne peut pas s’empêcher de prendre une énorme bouffée d’air pour se remplir. On revoit le soleil, les couleurs de toutes sortes et on entend le vent dans les arbres et les oiseaux qui chantent…Nos sens complètement en éveil! C’est exactement ce que j’ai ressenti. C’est vous dire l’effet que l’école de parachutisme Voltige m’a fait! La vie qui reprend son cours, tout simplement. Être au bon endroit, au bon moment.

Alors, quand l’occasion s’est présentée de devenir plieuse, mon cœur a décidé de plonger tête première dans ce qu’il aime; un travail soigné et à l’extérieur.

1.Plier des parachutes: Un travail minutieux et crucial!

Les premières fois, je me disais que c’était parce que je n’étais pas habituée, mais le pliage d’un parachute c’est juste vraiment dure sur le corps. Pendant la formation, on a l’impression de ne pas avoir assez de mains pour faire tenir en place tout ce tissu. Pour compenser et parce qu’on est bien décidé à gagner ‘’cette bataille’’, on se contracte de partout parce que dans certaines portions du pliage, on ne peut pas prendre de pause, ni lâcher la voile sous peine de devoir recommencer complètement. Ça, c’est sans parler du sentiment intense de responsabilité qu’on ressent à savoir que notre travail va ramener au sol de beaux humains en sécurité. Est-ce que j’étais stressée la première fois que j’ai vu le fruit de mon travail partir vers l’avion? STRESSÉE TU DIS?! Je vous rassure… Des milliers de parachutes pliés plus tard, je ne suis plus nerveuse du tout: mon travail, je sais que je le fais bien!

 

2.Plier des parachutes: Un travail physique!

Depuis que je suis plieuse, mes mains sont sèches, mes doigts endoloris, mes cuticules ne sont plus existantes et j’ai même saigné du bout des doigts. Mes genoux sont mauves, mes dessus de pieds égratignés et j’ai des bleus par-ci et par-là. Le fond de la douche est souvent brun quand je rince mes pieds et mon dos me remercie pour l’eau chaude. Les journées sont longues et le soleil se couche tard. On mange étalé sur 3h parce qu’il faut ‘’flaker’’, ‘’plier’’, ‘’poder’’, fermer et ranger, un langage d’initié qui est devenu une fierté. Les arrêts moteurs de l’avion nous permettent de “clairer” le plancher, de reprendre le dessus sur les montagnes de parachutes dépliés qui parsèment l’aire de pliage et de boire de l’eau. Les standby météo, eux, sont souvent longs et remplis d’amertume… Personne ne veut être plus dans le ciel qu’un parachutiste!

2.Plier des parachutes: Faire partie d’une communauté tricotée serrée!

J’ai décidé de plier des parachutes, ce qui veut aussi dire que mes journées sont exceptionnelles. J’ai vu le sourire des invités tandems qui descendent du ciel en hurlant de bonne humeur et je les ai vu serrer les gens qu’ils aiment après avoir dansé sous un ciel brodé de parachutes. J’ai vu des passagers tandems et des élèves parachutistes pleurer d’avoir enfin réalisé leur rêve. D’autres m’ont raconté que la décision de faire un premier saut en parachute s’est  prise complètement à l’improviste, mais dans les tous cas, dans leur cœur, l’effet reste le même ; ils comprennent maintenant pourquoi les oiseaux chantent.

J’ai découvert des gens aux sourires contagieux et aux regards brillants. Ainsi que de la reconnaissance à perte de vue, des mercis criés à tour de bras et des chansons dansées avec le cœur. J’ai découvert le partage du peu de ressources qu’on peut posséder et des rassemblements pour célébrer de la plus petite à la plus grande réussite. J’ai découvert de la déception dans les discours, mais aussi des gens capables de repousser leurs limites toujours plus loin et toujours plus haut, puis de l’excitation suite aux améliorations. J’ai ressenti la fierté, l’amour, la passion, l’innovation, des idées folles et  j’ai ressenti le moment présent dans toute son intensité et son intégrité. J’ai décidé de plier des parachutes et de sauter, ce qui veut dire que j’ai maintenant une famille de cœur pour le restant de ma vie. 

La sécurité liée aux équipements vous intéresse? Découvrez toutes les détails du fonctionnement des équipements des équipements de saut en parachute tandem du avec cette chronique vidéo en compagnie de Charlie Lemay-Thivierge!

Un texte écrit par Tanya Laroche

Articles similaires
5 faits liés au parachutisme qui vous surprendront!
SAUTE DANS MON MONDE – ÉPISODE #3
SAUTE DANS MON MONDE – ÉPISODE #2
Foire aux questions
FAQ
Est-ce que je vais être attaché de façon sécuritaire ?
Pourquoi choisir
Voltige ?
Équipe de caméramans professionnels pour filmer et photographier votre saut.